Translate

vendredi 24 janvier 2014

1er pas toute seule ...

Dès l’hiver 1998, je fais les marchés aux puces à Clermont-Ferrand, principalement celui des Salins à la Gare routière. Déballage dès 6h00 du matin dans un froid glacial. Les premières fois, je ne vends que des vieilles choses ( VHS, bouquins, vêtements... ), le temps d'observer et d'évaluer si il y a possibilité d'exposer des créations sans soucis.


Avec une partie de ma fratrie, on mets l'ambiance pour se réchauffer, on se déguise, on chante, on harangue le chaland en se mettant en scène. Les badauds apprécient, et au bout de quelques weekends de présence, je profite de mon étal pour exposer mes premières créations. Sommaires, mais efficaces. Je rencontre "Seb" Cordonnier-maroquinier faisant parti d'une troupe médiéval "L'ère du temps".

 Troupe L’ère du Temps.

Je découvre cet univers, rencontre des gens, participe à des spectacles de rue, et je fini par entrer dans une troupe avec laquelle je pourrais exposer et vendre des objets médiévaux en cuir.


 Premières bourses.

C'est aussi l'occasion de découvrir le métier sur le terrain. Le "vrai" travail à la main. Formatée au travail machine et à "penser" entreprise, productivité, rendement, je réalise qu'il est possible de vivre ma passion comme je l'avais imaginé.
J'observe, je questionne, j’essaie...
Seb m'explique le cuir tanné végétal, ce qu'on peut en faire, me montre des astuces et m'encourage à ne pas limiter mon esprit à des barrières implantées par l'école conventionnelle.
C'est avec lui que j'ai découverts la teinture, le repoussage, les finitions artisanales et toutes les techniques que j'utilise encore aujourd'hui, en les ayant modifié ou amélioré.


1999 - Orléans. De droite à gauche : Seb, Cyrille, moi.

Je fais aussi la connaissance de Cyrille André (sa page Google+ : Atelier Volute), artiste complet et touche à tout (relieur, graveur, peintre, sculpteur, photographe, maroquinier, créateur en tout genre). Il est l'une des 2 personnes à l'âme éthérée qui stimulera le plus ma créativité (l'autre personne est une rencontre récente - qui aura ses propres articles). J'assiste époustouflée à ses processus de créations, et observe la simplicité et la facilité de la mise en œuvre de tout ce qui sort de sa tête. Il a fait tombé les premières barrières, et je comprends enfin, que la créativité ne se limite ni à la technique ni aux étiquettes, mais que seul l'envie et l'imagination prime. Il faut essayer, et si la première envie ne marche pas, trouver des solutions sur le vif. La création est donc un processus en constante évolution.

 2013 - Cyrille André, aujourd'hui dans son atelier. Page Facebook de l'Atelier Volute.

1999 - Orléans, Cyrille sur le stand à Seb.

La première exposition sérieuse se fait à Orléans, ma première mise dans le bain, se fait difficilement. Exposer mon travail est une source de frustration car je n'ai pas encore le niveau des autres. Je ne me sens pas à la hauteur. Du coup je "traine" souvent sur le stand à Seb.

1999 - Orléans
1999 - Orléans.
1999 - Orléans.

Puis Aubigny-sur-Nère, qui a été écossaise pendant les 400 années de présence de la famille des Stuarts. On y célèbre cette identité en organisant des fêtes franco-écossaises chaque année autour du 14 juillet. Au programme : spectacle historique son et lumière, marché médiéval, pipe-bands, défilé costumé.

Ensuite Souvigny Grand Site, pas moins de 9 jours de festival médiéval. J'y ai participé en 1999 et 2000. La première année j'accompagnais Seb et Cyrille. Sans être affiliée à une troupe particulière... et je me suis retrouvée bénévole à temps plein (montage des structures, construction de four pour verrerie, service, spectacle de rue... ). La page spéciale consacrée à mon bénévolat.


Ce sera mes dernières participations médiévales. J'enchaine sur des marchés plus classique. Notamment les marchés de Noël. J'en ferais un en décembre 1999 et deux en décembre 2000.

Y'a pas à dire, les APN c'est quand même plus pratique que nos anciens "jetables" !
J'expose avec Cyrille. Déjà dans la création de carnet en 1999.
Boostée par l'aura créatrice de Cyrille, je tente l'expérience d'un sac besace en nubuck, rabat en peau de lapin et rehaussé d'un "médaillon" en cuir d'iguane...
... vendu à un écrivain Auvergnat.
Décembre 2000 - Marché Saint-Pierre à Clermont-Ferrand.
Cette fois, j'expose avec Séverine, une artiste peintre.
Décembre 2000 - Saint-Geneix Champanille. J’expose avec Cyrille et Séverine.
Au fond à droite (comme l'alcool dans les supermarchés) : Cyrille. Et moi en mode "imbécile". 

Malheureusement, je n'ai pas forcément des photos de toutes mes expos. Notamment la fête du Bleu à Méaudre, le marché de Noël (Méaudre aussi) et la Foire bio de Méaudre.